barre nuages

Du mardi 21 au jeudi 23 août : 10 pilotes et 4 avions en Corse.

Le briefing préparatoire, très studieux, a eu lieu le 17 juin au soir : organisation des permutations de chaque avion, description des étapes et moules-frites-bières.

Mardi :

Décollage à 8 heures pour les quatre avions et les dix pilotes qui ont préparé cette "sortie club". Destination Carpentras. Deux heures de nav avec une visi moyenne au début qui s'améliore au fur et à mesure que la latitude diminue. Avitaillement, dépôts des plans de vol, vidange des pilotes et changements d'avions précèdent le décollage pour la traversée.

Les zones militaires ne sont pas actives. Direction le VOR STP puis MERLU, KC... et Calvi. La mer est bleue, le ciel aussi et la frontière entre les deux est un peu floue. Très bon exercice de VSV ! A l'aéroport de Calvi, récupération des deux voitures de loc et en route pour un petit resto (moules-frites-Pietra pour certains).

Après-midi sieste et baignade sur la plage de Calvi, puis nous partons pour le gîte à Manso (voir le site : http://afuntana.pagesperso-orange.fr/). Quarante kilomètres de routes corses, un plaisir pour les uns et un calvaire pour d'autres...

Installation dans les chambres (façon dortoir : une de quatre et une de six couchages), Pietras, apéro et excellent repas préparé par le cuistot (sanglier-frites).

Mercredi :

Après le petit déjeuner, les pilotes du jour préparent les vols de la journée, puis départ avec les mêmes virages que la veille, mais dans l'autre sens. Les contrôles de police à l'aéroport nous font perdre beaucoup de temps. C'était plus simple à Propriano ! Décollage en 36, sortie par Echo et India Roméo (L'Ile Rousse), nous remontons la côte ouest jusqu'à l'anse de Peraiola puis, cap au sud-ouest. Le cheminement dans la vallée nous amène à Corte.

Sur le terrain, nous dénichons le resto du camping, avec sa piscine. Repas, baignade. Décollage pour le vol de l'après-midi. La vallée du Golo nous amène sur SW de Bastia, puis les quatre avions longent la côte est par N et N1 jusqu'au Cap Corse et redescendent ensuite par la côte ouest, le golfe de Saint-Florent, L'Ile Rousse, et se reposent à Calvi.

Une baignade et une nouvelle collection de virages nous ramène au gîte par la route de la côte. Pietras, apéro, veau cuisiné à la Pietra... Les prévisions météo pour le retour du lendemain ne sont pas très encourageantes.

Jeudi :

D'après Météo-France, des orages violents et de la grêle sont prévus sur le continent. Nous quittons le gîte à regrets (le personnel était vraiment très sympa - endroit à recommander). Virages, rendre les voitures, taxes atterros, plans de vols, contrôles et décollage pour Carpentras. La traversée vers STP est sans histoire, les moteurs tournent ronds, les controleurs aériens sont attentifs aux écarts de trajectoire (il faudrait vraiment régler le compas magnétique du CO...). Un petit grain avant Carpentras rince les avions, ce qui est bienvenu après une traversée maritime.

Après une dernière permutation des pilotes et un examen attentif des derniers METARs et de la TEMSI, les quatre avions décollent pour Autun (Lima-Fox-Quebec-Fox ? euh non c'est L-F-Q-F). Le retour se fait par des routes diverses selon les appréciations météo des équipages mais sans aucun problème, les orages n'arriveront que bien après nous.

Expérience aéronautique, moisson d'images et de souvenirs. La date du débriefing n'est pas encore fixée, mais c'est sûr, il sera animé (moules-frites-bières ?)...